Nathalie Rey
Beauté

Mon challenge de 14 jours pour de beaux cheveux

Des cheveux plus beaux, plus sains, plus forts plus brillants… On en rêve tou(te)s. 

Et les mannequins ne sont pas en reste: nos cheveux même s’ils paraissent magnifiques sur les photos, sont très souvent terriblement abîmés. Ils sont en effet soumis à rude épreuve dans notre travail.

Je tiens d’ailleurs à préciser que sur la photo en couverture de cet article, je porte des extensions. J’ai beaucoup moins de cheveux en réalité et ils sont beaucoup plus courts ! (Vous trouverez une photo au naturel à la fin de cet article). Je dois donc impérativement les soigner et les entretenir de mon mieux. 

Or, il se trouve que même en utilisant des soins parfois très cher, les résultats ne sont pas toujours convaincants. Depuis février 2020, je suis devenue particulièrement sensible à la composition de mes shampoings et autres produits coiffants (voir article). 

J’essaie donc de me tourner vers des produits plus “clean”et de fabriquer des shampoings naturels à la fois sains et efficaces. 

C’est la raison pour laquelle je suis toujours curieuse de découvrir de nouvelles techniques naturelles pour avoir des cheveux sains sans pour autant se ruiner. 

C’est ainsi que je suis tombée par hasard sur un challenge de 14 jours proposé par Sarah Tran de Hair Growth Lab. 

Cette dernière propose une formation complète intégralement en anglais pour transformer nos cheveux, booster notre santé et créer 2 shampoings naturels. Comme je suis de nature curieuse, j’ai eu envie d’y participer, je vous partage ici ce qui m’a semblé important et utile. 

 

 

Temps de lecture : 7 minutes 

 

 

Hair Growth Lab

 

 

La promesse Hair Growth Lab 

 

14 jours pour des cheveux plus brillants, denses, hydratés, avec plus de volume, prévenir les fourches et la casse tout en maintenant un cuir chevelu en pleine santé. 

 

Pour cela Sarah Tran propose de se pencher sur notre assiette afin de notamment: 

– réduire la perte de cheveux

– Permettre une pousse plus épaisse des cheveux 

 

Elle nous invite à mettre en place une routine matinale efficace pour : 

– accélérer la pousse des cheveux 

– Réduire le désépaississement

– Réduire l’apparition prématurée de cheveux blancs

– Gagner en confiance 

 

Quand on voit la beauté de la chevelure de Sarah Tran on est tenté d’essayer! Surtout qu’elle revient de loin! 

 

 

 

 

Le déroulé

 

Chaque jour je reçois dans mes emails une vidéo thématique. 

 

Les 7 premiers jours

 

Les courses 

Le premier jour, nous sommes invités à faire des courses afin d’être en mesure de réaliser un shampoing naturel à la fin du challenge.

Nous avons deux recettes de shampoing, l’une étant plutôt recommandée pour les personnes ayant des pellicules. N’ayant pas ce problème j’opte pour la première recette. 

Pour réaliser ce shampoing, j’ai du faire l’acquisition de produits tels que la gomme xanthane, le coco glucoside et des bandelettes pour tester le PH. 

Les autres produits de ce shampoing étaient déjà présents dans mes placards (vinaigre de cidre, citron, huile d’olive, thé vert bio…)

 

Le vide dans les placards 

Le challenge commence avec tout d’abord un tri de nos placards. Pour cela nous bénéficions de l’aide d’un moteur de recherche élaboré par Sarah pour traquer les composition suspectes d’ingrédients. Ayant déjà effectué ce tri il y a plusieurs mois, je n’ai rien de nouveau à jeter. 

Puis, Sarah Tran nous invite à considérer les choses un peu différemment des informations que nous entendons habituellement. 

Par exemple, des produits qui semblent terrifiants tels que le caprylic acid triglycerides ne sont en réalité pas mauvais pour les cheveux. 

En revanche, des produits tels que le parfum ou l’acide citric sont à éviter ou à s’assurer qu’ils figurent tout en bas de la liste d’ingrédients sous risque de causer de grosses irritations sur votre cuir chevelu. 

Idem pour le sel, si votre shampoing contient trop de sel (Sodium Chloride), ce dernier va retirer l’hydratation des cheveux et entraîne la casse au fur et à mesure des mois. 

 

Les sulfates et silicones

Sarah Tran secoue aussi certaines idées reçues comme le besoin d’éviter à tout prix les silicones et sulfates qui sont malheureusement parfois remplacés par des produits encore plus nocifs pour vos cheveux…tels que le Sodium C14-16 Olefin Sulfonate et bien d’autres.  

Sarah souligne le rôle parfois même indispensable de certains sulfates et silicones. 

Bien sûr, beaucoup sont très mauvais, et figurent sur la liste noire. Mais attention, d’autres peuvent se révéler très utiles en fonction de notre nature de cheveux et à condition de bien savoir les utiliser.

En effet, les silicones sont là pour réduire la casse, et selon notre type de cheveux, certains d’entre eux peuvent se révéler salvateurs, idem pour les sulfates qui sont là pour rincer les silicones. 

 

L’alimentation 

Les jours suivants Sarah nous invite à surveiller notre alimentation. 

Pour avoir de beaux cheveux, vous devez veiller à avoir un apport suffisant en : 

  • Protéines
  • Fer
  • Cuivre
  • Zinc

Sarah nous invite à calculer notre taux de protéines journalier. En effet pour éviter les pertes de cheveux nous devons nous assurer de consommer suffisamment de protéines tous les jours. 

N.B. : Les personnes végétariennes sont invitées à consommer un petit peu plus de protéines végétales que les carnivores, car les protéines végétales s’assimilent moins bien que les autres. 

Puis, Sarah nous met en garde contre une surconsommation de certains nutriments par le biais de compléments alimentaires qui pourrait entraîner une carence pour certains autres. 

Par exemple, le fer pris en trop grande quantité via des compléments alimentaires fait chuter le taux de zinc et de cuivre. 

 

La réduction du stress

Nous sommes aussi invités à surveiller notre niveau de stress qui entraîne des cheveux blancs prématurés et aussi la perte des cheveux. 

Elle recommande une activité matinale telle que la méditation pour se détendre et contrôler son niveau de stress. Pour ma part, je remplace la méditation par la prière, plus efficace et apaisante, selon moi.

 

 

 

 

 

Les 7 jours suivants

 

Les nutriments  

Sarah nous rappelle que les nutriments que nous consommons ont un impact énorme sur la qualité de nos cheveux en effet cela va déterminer:

 

– Le nombre de cheveux que nous allons perdre

– L’hydratation de notre cuir chevelu 

– L’épaisseur de nos cheveux 

– La fragilité ou la force des cheveux

– Combien de pigments ou cheveux gris vont pousser

 

Avoir une carence en certains nutriments peut avoir un effet direct sur la qualité de nos cheveux. 

Un test de 20 minutes spécialement conçu par Sarah Tran et approuvé par plusieurs docteurs; nous aide à déterminer les choses que nous pourrions améliorer dans notre alimentation. 

Bien entendu, Sarah explique que ce test ne remplace pas une prise de sang. Cependant, ce test est là pour nous aider à améliorer notre régime alimentaire. 

Pour moi, le test a fait ressortir que je devais faire attention à mes apports en : Vitamine D, en Cuivre et en Zinc. 

Et ce résultat est vraiment très parlant pour moi. En effet, je prends régulièrement du fer via des compléments alimentaires, ce qui explique que mon taux de zinc et de cuivre chute (comme vu précédemment). 

Je vais donc faire attention dorénavant! 

 

L’aloe vera 

Sarah nous rappelle aussi l’importance de l’aloe vera qui avec son PH de 4.6 est parfait pour le cuir chevelu et est recommandé pour stimuler la pousse, lorsque notre cuir chevelu est irrité ou lorsqu’on perd ses cheveux. 

En effet, l’aloe vera permet de retrouver un PH équilibré. Notre cuir chevelu a en effet besoin d’un PH compris entre 4.5 et 5.5 

Certaines variétés d’aloe vera peuvent être consommées et ses bienfaits sont nombreux :  .

  • Il renforce le système immunitaire 
  • Il booste la production de collagène
  • Enfin il favorise l’absorption de la vitamine B12 (essentielle pour la pousse des cheveux).

Sarah nous recommande de nous faire des masques avec du gel d’aloe vera maison et indique qu’en fonction de notre type de cheveux les résultats seront plus ou moins importants.

 

Le shampoing maison

Le 10e jour c’est le moment tant attendu de faire le shampoing maison! 

Je suis agréablement surprise, car la couleur est belle et l’odeur agréable. Il est un peu plus liquide qu’un shampoing du commerce, mais se répartit bien sur les longueurs et mousse plutôt bien pour un shampoing naturel. 

Je complète mon shampoing par mon après-shampoing maison dont je parle dans mon article (voir article). 

Une fois secs, mes cheveux sont incroyablement doux, tout propres et très brillants. J’ai l’impression que ce shampoing leur a fait le plus grand bien. Je suis ravie! 🙂

#malheureusement et pour des raisons de Copyright, je ne peux pas vous communiquer la recette exacte. 🙁

Sarah nous rappelle que les proportions doivent impérativement être respectées scrupuleusement en cosmétique maison sous peine d’endommager ses cheveux. 

De plus, un test PH est essentiel pour s’assurer que le shampoing est compris entre 4.5 et 5.5 

Je suis vraiment fan du shampoing et je trouve juste dommage qu’il ne se garde qu’une semaine. 

Bien entendu, il nous est proposé de payer un supplément pour avoir accès à un guide ultra complet avec des recettes adaptées à notre nature de cheveux et permettant de faire des produits capillaires se conservant un an. 

 

L’entretien des fourches 

Nous sommes invités à couper nos fourches afin de réduire la casse. En effet, il faut neutraliser les fourches dès leur apparition. 

Pour cela des ciseaux de coiffeurs, une lumière naturelle et une bonne dose de patience sont nécessaires! 

Attention la coupe doit être perpendiculaire et rapide! 

 

La routine matinale 

Le lendemain, nous sommes invités… à faire du sport! 

En effet, 10min de sport le matin permet de faire circuler le sang et de stimuler la pousse. 

Peu importe le sport que vous pratiquez, l’important est d’en faire le matin. 

Par la suite,  Sarah nous encourage vivement à prendre un smoothie riche en aliments bons pour les cheveux. Elle donne plusieurs recettes et celle que j’ai testé était composée d’avocat, pousses d’épinards, kiwi, lait (au choix) et cannelle.

 

Les huiles capillaires 

Le dernier jour, nous parlons des huiles capillaires. Sarah nous rappelle que nos cheveux une fois visibles sur notre cuir chevelu sont morts. Aussi, leur donner des vitamines pour les nourrir ne servent à rien. 

C’est la raison pour laquelle, les huiles pour cheveux riches en vitamines, ne sont donc que des produits marketing destinés à nous faire dépenser plus d’argent.

Elle souligne aussi le fait qu’une routine capillaire saine ne coute pas cher, la sienne s’élève à 15$ par mois (moins de 13€) ce qui est bien en dessous de la moyenne de 80$ (près de 70€) par mois dépensé par la moyenne des femmes américaines. 

 

 

 

Selfie Nathalie
Photo avec les cheveux 100% bruts après avoir testé le shampoing HGL suivi de mon après-shampoing maison

 

 

Mon avis sur ces deux semaines 

 

Si j’étais un peu dubitative en m’inscrivant à la formation je dois avouer qu’elle m’a conquise. J’ai appris de nombreuses choses sur moi-même et sur mes cheveux durant ces deux semaines. 

En effet, j’ai apprécié le côté “scientifique” de la méthode, qui reste du “fait maison”, mais de manière encadrée et je trouve cela formidable. 

J’aime aussi l’idée de se débarrasser des produits nocifs et de devenir plus autonome en 2 semaines grâce à deux recettes de shampoings. Même si bien entendu les résultats les plus importants seront visibles dans plusieurs mois. 

Cette petite formation qui est plutôt abordable (environ 22€) est aussi là pour nous donner envie de suivre la formation complète beaucoup plus chère.

La formation complète permet de vraiment être indépendant et de connaître parfaitement sa nature de cheveux et les produits naturels adaptés. 

Tout cela afin de pouvoir faire du sur mesure. Selon Sarah nos cheveux sont uniques et les soins doivent être impérativement adaptés et personnalisés pour un maximum de résultats. 

Je recommande donc cette formation de 2 semaines à toute personne qui:

maîtrise l’anglais suffisamment pour pouvoir la suivre (les sous-titres sont possibles en dessous des vidéos) 

– souhaite voir toutes ses idées bousculées en matière capillaire 

– est prête à adopter un régime alimentaire plus sain et devenir plus zen. 

– souhaite créer 2 shampoings de qualité (dont un spécial pour cheveux ayant des pellicules) 

 

Si vous souhaitez participer à la formation voici le lien:  ICI

Je tiens à préciser que je n’ai AUCUN partenariat avec Hair Growth Lab. Je suis tout simplement heureuse de vous faire partager mes découvertes. 🙂 

 

 

Et vous, quelles sont vos routines capillaires pour avoir de beaux cheveux? J’attends vos commentaires! 🙂 

 

Merci à @samuelgouhry (photographe), @amina_makeuphair (maquillage) et @delphine_giraud (coiffure) pour la belle photo qui illustre cet article.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
  •  
  • 3

8 commentaires

  • Mélissa

    Hello Nathalie ! Super cet article. Tu m’as d’ailleurs permis de découvrir une nouvelle influence capillaire. La façon dont tu parles de la formation me laisse penser que c’est complètement dans l’état d’esprit du blog que j’essaie de créer. Je vais suivre son actualité. Merci !

    • Nathalie R

      Bonjour Mélissa,
      Ravie que l’article t’ait plu! Oui je recommande cette formation axée sur le naturel valable pour toutes les natures de cheveux.
      Je te souhaite une belle continuation 🙂

  • Aude

    Les changements hormonaux (grossesses,allaitement,…) peuvent chambouler la pousse des cheveux, et il est parfois difficile de revenir à “avant ces derniers” . Le coté “naturel” est aussi important, mais c’est vrai qu’on n’a pas forcement tous les codes en mains pour savoir detecter les “mauvais” produits.
    Merci pour cet article très interessant. Je vais aller faire un tour sur le lien de cette formation 🙂

    • Matthieu

      Super article ! Je l’ai directement transféré à ma femme : plein de bons conseils et une belle expertise 😉

      • Nathalie R

        Merci beaucoup Matthieu! Je suis ravie que l’article t’ai plu.
        Je te souhaite beaucoup de succès.

    • Nathalie R

      Bonjour Aude,
      Merci beaucoup pour ton commentaire! 🙂 Oui effectivement nos cheveux sont très sensibles et nous avons beaucoup à apprendre à leur sujet. N’hésites pas à me faire un retour sur expérience si tu décides de participer au challenge de 14 jours. 🙂
      Je te souhaite une belle continuation 🙂

  • Lucie - Cuisinez Libéré

    Ton article m’ a intrigué car je suis en pleine recherche du shampoing qui permet d’allier beauté des cheveux et protection de l’environnement, dans une démarche 0 déchet. J’ai testé plusieurs shampoing solide mais le résultat ne m’a pas convaincu. Mes cheveux sont poisseux et regraisse assez vite.
    Je suis convaincue que la beauté de nos cheveux commence dans notre assiette, comme beaucoup d’autres choses.
    Merci pour ton partage d’expérience.

    • Nathalie R

      Bonjour Lucie,
      Merci beaucoup pour ton commentaire. Effectivement se mettre en route pour une routine naturelle en terme de shampoing n’est pas facile! Ayant pour ma part “tenté” durant le confinement de faire mon propre shampoing, je sais que cela n’est pas évident. Aussi, créer mon premier shampooing efficace et tout naturel grâce à la recette du challenge Hair Growth Lab fut très gratifiant. Oui absolument l’assiette est la base de tout notre équilibre! 🙂
      Je te souhaite une belle continuation 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement  votre "guide du débutant futé"