Apprendre une langue
Société

Les langues : pourquoi vous êtes “nul” et que je ne le suis pas

Que vous soyez mannequin ou non, la maîtrise d’une ou plusieurs langues est indispensable dans notre monde actuel. 

L’anglais est bien entendu la langue que vous devez impérativement maîtriser. 

Or en France, seulement 1 Français sur 5 parle couramment anglais et 2/3 des Français ne parlent aucune langue étrangère couramment. 

Une fatalité? Beaucoup de personnes déclarent juste qu’ils sont simplement “nuls en langues” et en restent là.

Je pense au contraire que TOUT le monde peut devenir bon dans une langue à condition d’avoir la bonne méthode, de s’en donner les moyens et de rester motivé. 

Je parle couramment: anglais, chinois et allemand et il m’aurait été impossible d’apprendre ces 3 langues sans une méthode adaptée et motivante. 

Voici les 6 freins qui vous empêchent de devenir bon en langues. 

 

Temps de lecture : 6 minutes

 

l'école

 

 

1- L’école 

 

“Celui qui ouvre une porte d’école ferme une prison” Victor Hugo 

 

Il va dans un premier temps vous falloir oublier le mode d’apprentissage que vous avez reçu, surtout si vous avez grandi en France!

Selon une étude Cedre réalisée en 2016 :  75% des élèves en fin de collège n’arrivent pas se faire comprendre en anglais. La raison?

En France on insiste sur l’écrit et les fautes commises. Dès que l’élève s’exprime, on l’interrompt pour le corriger. 

Cela donne l’impression à l’élève qu’il n’est pas capable de s’exprimer correctement à l’oral, et inhibe peu à peu les élèves qui n’osent même plus s’exprimer de peur de commettre des fautes. 

D’autre part, l’écrasante majorité des professeurs de langues parlent principalement en français à leurs élèves. Ce qui n’a bien entendu aucun sens dans un cours de langue vivante!

Les meilleurs résultats et progrès s’obtiennent avec des professeurs qui s’expriment presque exclusivement dans la langue cible, et ce dès le premier cours. 

Sachez que si le professeur est bon, vous comprendrez tout ce qu’il vous dira quelque soit la langue et même s’il s’agit de votre premier cours. 

Avoir un professeur qui s’adresse à ses élèves presque exclusivement dans la langue cible, a deux grands avantages pour les élèves:

  • se familiariser rapidement aux sons de la nouvelle langue et ainsi mieux les reproduire
  • prendre confiance en eux, car ils verront qu’ils sont en mesure de comprendre les instructions du professeur et leur motivation en sera encore plus grande! 

 

 

2- Les fausses idées et les excuses 

 

“On se trouve toujours des excuses pour vivre” Boris Vian 

 

Vivre dans le pays

Arrêtez de croire qu’il faut impérativement être dans le pays pour comme par magie faire des progrès! 

Cela peut certes beaucoup aider, mais ce n’est pas la condition sine qua non pour améliorer votre niveau de langue! 

Nous connaissons tous des personnes qui vivent depuis des années dans un pays sans pour autant parler la langue nationale convenablement.

Le fait de ne pas vivre dans le pays ne doit pas être une excuse pour ne pas vous y mettre dès maintenant. 

 

Je suis trop vieux

L’apprentissage des langues n’est pas réservé aux jeunes, les moins jeunes peuvent aussi apprendre avec succès une langue! 

Les enfants apprennent très vite une langue, mais après l’adolescence, l’apprentissage est moins rapide que vous ayez 18 ans ou 70 ans! 

D’autre part, apprendre une langue est un excellent moyen de muscler votre cerveau et donc de l’entretenir! 🙂 

 

La phrase parfaite 

Ce n’est pas parce que vous aviez de mauvaises notes à l’école que vous n’êtes pas capable d’apprendre une langue correctement. Comme nous l’avons vu précédemment, le programme d’apprentissage des langues en France laisse grandement à désirer. 

 

La peur 

Beaucoup de francophones ont peur de s’exprimer dans une langue étrangère, car ils craignent de paraître ridicules, qu’on se moque d’eux ou qu’on leur jette des tomates. 

N’oubliez pas à quoi servent les langues: elles nous permettent de nous exprimer et de communiquer un message qui soit compris par notre interlocuteur. 

La formulation du message est donc bien moins importante que le message en lui-même! 

Le but n’est donc pas de faire une phrase parfaite, mais de vous exprimer et surtout de vous faire comprendre! 

Vous avez très certainement déjà rencontré des étrangers qui essayaient de s’exprimer maladroitement en français, quel était le plus important? Que leurs phrases comportent des fautes ou bien que vous en compreniez le sens? 

C’est la même chose pour vous! 

 

Les enfants 

Pensez aux enfants, lorsque les petits apprennent à parler, ils font beaucoup de fautes et c’est en ayant fait des fautes qu’ils progressent peu à peu. 

Les fautes que vous ferez seront la meilleure occasion pour vous de devenir meilleur dans la langue cible! Sans faute, il n’y aura pas de progrès de votre part. 

La plus grande majorité des francophones préfère ne pas parler que faire des fautes. Si vous restez à ce stade, vous vous empêchez de progresser. 

 

 

 

Motivation

 

 

3- Ne pas avoir de but 

 

“Le plus important n’est pas le but lui-même c’est de se battre pour l’atteindre” Jan Carlzon 

 

Si vous n’avez pas d’objectifs précis, il vous sera impossible de vous améliorer. 

Vous ne resterez pas motivé très longtemps et vous abandonnerez rapidement. Fixez-vous donc un but très précis avec une échéance.

Votre but doit être: 

  • Précis :  Devenir meilleur en anglais ne suffit pas, il faut que vous définissiez clairement le niveau que vous souhaitez atteindre. (Ex.: intermédiaire, avancé…) 
  • Réalisable :  Vous ne pourrez pas devenir bilingue en japonais en 2 semaines.
  • Limité dans le temps : Vous pouvez par exemple vous fixer comme objectif de vous débrouiller en anglais lors d’un grand événement qui aura lieu dans 6 mois. Mettre une limite temporelle vous aidera à éviter la procrastination. 

Une fois que vous avez défini votre but précisément, pensez à ce que la réussite de cet objectif vous permettra de réaliser dans votre vie. Demandez-vous pourquoi vous faites tout cela. 

Visualiser ce que cet objectif une fois atteint vous permettra de faire. (ex.: promotion professionnelle, meilleure qualité de vie…).

Puis trouvez une image sur internet qui représente cela, imprimez-la. Et placez-la sur votre bureau bien en vue.

Ainsi dans les moments de découragement ou de démotivation vous aurez en face de vous la raison pour laquelle vous voulez apprendre cette langue. 

Je vous conseille également de parler autour de vous de votre projet afin d’avoir une mini pression positive! 🙂 

 

 

4-  Le manque de persévérance

 

“Je suis convaincu que ce qui sépare les entrepreneurs qui ont du succès de ceux qui n’en ont pas est la persévérance” Steve Jobs 

 

Dans la vie, ceux qui réussissent ne sont pas toujours les plus doués, mais ceux qui veulent vraiment y arriver. 

Si vous ne vous battez pas ou vous découragez à la moindre vague, vous n’aurez pas de résultats. 

Il y a des personnes qui commencent beaucoup de choses sans pour autant aller au bout. En effet, aller au bout des choses demande beaucoup de volonté, tout n’est pas toujours simple et beaucoup de personnes se découragent trop rapidement. 

Voulez-vous faire partie toute votre vie de ces personnes qui ne vont pas au bout de leurs rêves? Êtes-vous prêts à faire en sorte d’avoir une vie meilleure et donc de faire quelques sacrifices? 

L’apprentissage d’une langue prend du temps et il y aura des hauts et des bas. Voulez-vous faire partie des gens qui avancent  et se donnent les moyens ou de ceux qui restent dans leur canapé?

Le choix vous appartient vous êtes la seule personne responsable de votre vie et de vos réalisations. 

Quand on débute une langue, on voit rapidement ses progrès au début, puis il arrive toujours un moment où l’on a l’impression de ne plus avancer et on peut se décourager. Dans ces moments-là repensez à pourquoi vous faîtes tout cela. 

Pour ce qui est du rythme mieux vaut la régularité que la quantité, 10 minutes par jour est bien plus efficace que 1 h toutes les semaines. Votre cerveau prend ainsi l’habitude de penser dans la langue cible et vos progrès en seront plus rapides. 

 

 

 

oser parler

 

5- La mauvaise méthode

 

“Les méthodes sont les habitudes de l’esprit et les économies de la mémoire” Antoine de Rivarol 

 

Ce n’est pas en essayant d’apprendre des listes de vocabulaire par coeur que vous allez faire des progrès! Ceci est complètement inefficace. Essayez plutôt ces 2 méthodes que tous les polyglottes utilisent: 

 

  • 1- L’immersion 

Un des secrets pour apprendre une langue efficacement est l’immersion! Vous devez trouver un moyen de vous exposer à la langue cible quotidiennement même si vous ne vivez pas dans un pays qui la pratique. 

Il est très facile à notre époque de s’immerger dans une langue sans voyager et à moindre coût.

Lisez des livres dans la langue cible, regarder films en VO, écouter les infos… en un mot, faites tout ce que vous aimez habituellement faire en français dans la langue cible. 

Amusez-vous, cet apprentissage doit être le plus ludique possible sinon vous abandonnerez! 

Au début vous ne comprendrez rien, voir très peu de choses, mais votre oreille va s’habituer peu à peu n’hésitez pas à mettre des sous-titres. 

Ceci demande une petite discipline notamment au début, mais si vous l’appliquez vous serez très contents du résultat. 

Pour l’anglais je vous recommande 6 minute English de la BBC un programme ludique sur des thèmes d’actualité.  Ce programme permet de progresser rapidement le principe est d’écouter un dialogue de 6 minutes sur des sujets intéressants, à la fin vous avez accès au texte et aux mots de vocabulaire.

 

  • 2- La pratique 

Mettez aussi un point d’honneur à la pratiquer avec des natifs.

Il existe beaucoup de solutions pour progresser dans une langue.  Vous pouvez par exemple aller dans un restaurant qui parle la langue cible et passer la commande dans la langue! Si vous voyagez, n’hésitez pas à demander votre chemin. 

Les groupes d’échanges multilingues meet up sont une bonne option pour pratiquer tout comme l’application HelloTalk qui offre une manière ludique de pratiquer et en plus elle est gratuite. 

Hellotalk vous permet d’échanger et de progresser avec un natif qui souhaite apprendre le français. L’idéal est de choisir une personne ayant le même niveau que vous. Vous vous aidez donc mutuellement à progresser tout en découvrant la culture de chacun. 

 

 

6- Penser qu’aller en cours suffit 

 

“Il n’y a pas de méthode unique pour étudier les choses” Aristote 

 

Si vous pensez que prendre des cours de langue suffit à améliorer votre niveau, vous vous trompez!

Certes, le fait d’aller en cours peut être motivant, mais beaucoup d’adultes s’inscrivant à un cours de langue oublient le travail personnel qu’ils devront fournir en plus des heures de cours et se découragent parfois faute de progrès dans la langue.

Pour que les cours que vous prenez soient efficaces, prévoyez dans votre planning:

  •  du temps pour suivre les cours
  •  du temps en dehors des cours pour apprendre, faire les exercices et pour vous immerger dans la langue quotidiennement

Par exemple lorsque vous cuisinez ou vous rendez au travail, vous pouvez en profiter pour écouter des podcasts, ou la radio. Vos progrès seront ainsi plus rapides et les phrases viendront de plus en plus spontanément. 

 

Pour ceux qui aiment les cours particuliers et qui n’ont pas beaucoup de temps, ni un gros budget, et qui ne peuvent/veulent pas trop se déplacer, il existe une solution! 🙂 

Je vous conseille le site Italki qui vous mettra en relation avec des professeurs natifs en fonction de votre budget. 

Une fois votre professeur sélectionné par vos soins, il ne vous restera plus qu’à choisir les horaires. Le paiement se fait à la leçon. Cette option est souple donc adaptée aux personnes très occupées et ayant des emplois du temps variable comme les mannequins 🙂  

 

 

Pour conclure

 

La maîtrise des langues n’est pas réservée à une petite élite. Tout le monde peut devenir meilleur en langues. En effet, devenir bon en langues dépend de votre méthode et de votre volonté. 

Vous devrez vous libérer de vos barrières mentales, vous immerger régulièrement et enfin ne jamais perdre de vue vos objectifs. 

La prochaine fois qu’une occasion se présentera de vous exprimer dans la langue cible ne restez pas muet(te), essayez de transmettre un message même si vous devez utiliser des gestes pour aider à la compréhension! Ne laissez plus passer une seule occasion de pratiquer! 

Amusez-vous et osez enfin devenir meilleur dans la langue que vous avez toujours rêvé! 

La seule personne qui pourrait vous empêcher de le devenir n’est autre que vous-même.

 

 

 

A lire également:

Ce que voyager a changé dans ma vie 

8 astuces pour être plus photogénique 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    18
    Partages
  •  
  •  
  • 18

12 commentaires

  • Alex

    Merci pour cet article au titre provoc’, mais qui donne dans la bienveillance 😉 Je crois qu’effectivement, il est important pour la motivation de se définir un objectif précis, pas seulement se dire : “tiens, je vais apprendre telle langue !”. Dans mon cas, je me suis mis à l’espagnol il y a 6 mois, avec l’objectif d’aller m’installer dans le pays d’ici 2 ans pour y vivre de mes blogs.

    • Nathalie R

      Bonjour Alex,
      C’est formidable pour l’espagnol bravo! C’est une belle langue. Quel beau projet! Je te souhaite beaucoup de succès avec tes blogs et dans ton apprentissage de l’espagnol! 🙂 Bonne continuation! 🙂 Nathalie

  • Nicolas Bastien

    Bonjour Nathalie. Merci pour cet intéressant article de fond sur l’apprentissage des langues.
    Perso je n’ai jamais été trés doué en la matière, ce qui m’a fait le plus progresser est de suivre des cours (“gagner sa vie grace à la bourse” par exemple) en langue anglaise sur Udemy.
    C’est le double effet kiss-cool : on apprend un truc utile et on travaille son anglais.
    Ca permet de donner du sens aux apprentissages (on utilise l’anglais pour apprendre un truc utile) et pour moi qui suit un affreux mercenaire, il n’y a que ça qui marche. 😉
    Evidemment, il faut retirer la génération automatique de sous-titre !!! ;-))

    • Nathalie R

      Merci pour ton commentaire Nicolas! Effectivement pratiquer la langue cible dans un domaine qui nous intéresse est ce qu’il y a de plus efficace car on est réellement motivé sur le long terme. Les cours que tu as suivi sur Udemy semblent intéressants, je prends note! haha 😉 Belle journée à toi,

  • Alicia

    Bonjour Nathalie,
    Merci pour cet article motivant ! En ce moment je reprends l’anglais et l’espagnol, je regarde des séries et des films en VO pour m’aider et j’ai deux applications que j’aime beaucoup pour pratiquer quotidiennement : MosaLingua et Duolingo. Et je me régale !!!
    Bravo pour le chinois ! Ce n’est pas une langue « facile » 😉 je trouve qu’apprendre une langue permet de se dépasser, de s’ouvrir aux autres et donc c’est une belle ressource contre la fatigue émotionnelle (qui est mon sujet de travail).
    Belle continuation à toi

    • Nathalie R

      Bonjour Alicia,
      Merci beaucoup pour ton message. Et félicitations pour l’anglais et l’espagnol. J’apprécie aussi beaucoup Mosalingua et je sais que Duolingo est aussi une application très motivante!
      Je suis tout à fait d’accord avec toi, apprendre une langue c’est une sorte de petit voyage intérieur qui nous permet de nous dépasser et d’ouvrir nos horizons.
      Je te souhaite également une belle continuation, le sujet de ton blog est super!

    • Nathalie R

      Merci beaucoup Marion. Oui en effet, cela requiert de la persévérance et c’est pour cela qu’il faut l’apprendre de manière ludique. Je te souhaite une belle journée et beaucoup de succès dans tous tes projets.

  • Aude

    Très chouette article qui est moins piquant que le titre ne le laissait entendre (mais peut-être est aussi parce que ce n’est plus un sujet sur lequel je me limite, même si je ne suis pas parfaite dans une langue, je fais l’effort de la parler).
    Pleins de bons conseils concrêts et des vérités assenées (l’apprentissage des langues en France dans les écoles… qui dégoutent plus d’un élève des langues).
    L’immersion dans un pays ne fait en effet pas tout, il faut être concrêtement au contact de la langue pour pouvoir la travailler et la retenir. Quand on reste dans un environnement franco-français, même à l’étranger, il est normal qu’aucun progrès soit fait.
    Apprendre une langue demande de prendre sur soi, et de s’ouvrir à la différence.

    • Nathalie R

      Bonjour Aude,
      Merci beaucoup pour ton message! 🙂 Oui en effet, apprendre un langue demande un effort personnel réel mais au final c’est pour notre plus grand bien! 🙂 Et comme tu le soulignes, le plus important n’est pas de parler parfaitement mais de faire l’effort de parler une langue! 🙂
      Je te souhaite une belle continuation! 🙂

  • Sophie

    Bonjour Nathalie. Un article intéressant. Le déclic, je l’ai eu quand l’un de mes profs (cours adultes) m’a dit qu’il ne fallait pas essayer de comprendre tous les mots. Il suffit d’en saisir quelques-uns. Avec le contexte, il est possible de comprendre le sens général. Je l’applique aussi bien à l’écoute lors de discussions ou lorsque je regarde en VO mais également avec mes lectures. Et puis, il faut aussi se faire confiance, je crois.

    • Nathalie R

      Bonjour Sophie,
      Merci beaucoup pour ton commentaire! Oui tu as parfaitement raison. L’idée est avant tout de comprendre le sens général, surtout au début. C’est vrai que c’est plus motivant de fonctionner ainsi. 🙂
      Je te souhaite une belle continuation,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement  votre "guide du débutant futé"