Top Model

Cindy Bruna : les clés de son succès

 

Cette semaine, je vous propose de découvrir ou de redécouvrir un top model français incontournable : Cindy Bruna. 

Si son nom ne vous dit rien, il est certain que vous l’avez déjà vu sur les affiches et dans les magazines. Il est donc temps pour vous de la (re)découvrir. 🙂 

Nous allons nous intéresser au parcours de cette magnifique métisse à qui tout semble réussir puis nous nous intéresserons aux armes secrètes qui lui ont permis de réussir dans ce milieu hautement compétitif. 

Cet article est disponible en version texte et audio.  Vous pouvez donc opter pour le support que vous préférez 🙂

 

 

Temps de lecture: 4 minutes 

 

I. Son parcours 

 

Son enfance

 

Née dans le Var en 1994 d’un père Italien et d’une mère congolaise, cette sculpturale métisse est loin de passer inaperçue avec son sourire magnifique et son 1m81. 

Lorsqu’elle était enfant, la jeune Cindy rêvait d’être chanteuse ou encore vétérinaire, puis étant douée en mathématiques envisageait après plusieurs tests d’orientation de se diriger vers le métier d’expert-comptable. 

Sa rencontre avec Dominique Savri, agent et scout pour l’agence de mannequins Metropolitan Models va changer sa vie. 

En effet, l’oeil avisé de cette dernière lui permet de repérer la jeune Cindy alors âgée de 16 ans et dont les jambes étaient déjà interminables. 

Le plus dur fut de convaincre Cindy et sa famille de venir voir l’agence à Paris. Sa mère voulait que sa fille continue ses études et avait déjà décliné toutes les autres offres pour sa fille. 

 

Les débuts de Cindy Bruna 

 

Après négociation avec l’agence, Cindy se rendra à Paris pour apprendre le métier durant ses vacances scolaires. 

Une fois son bac en poche, elle décide de se lancer à 100% dans le métier. Elle est envoyée à New York et le succès est vite au rendez-vous. 

 

Le succès 

 

Calvin Klein la remarque et demande à l’avoir en exclusivité pour son défilé. Ce qui est très rare pour une débutante. Calvin Klein sera le premier défilé de Cindy. 

Peu de temps après, elle est repérée par le photographe Steven Meisel qui la fait poser en couverture du Vogue italien à l’occasion du 50e anniversaire. 

Les contrats s’enchaînent : elle défile pour Jean Paul Gaultier, Balmain, Elie Saab, Armani Privé… sans oublier le très célèbre show Victoria’s Secret auquel elle aura l’honneur de participer de 2013 à 2018. 

Elle devient le visage de Prada, du parfum chance de Chanel, ainsi que YSL cosmétiques et tout récemment elle est devenue la nouvelle égérie L’Oréal. Elle signe également une capsule avec Majestic Filatures. 

Très engagée Cindy Bruna est aussi l’ambassadrice de solidarité femmes qui se bat contre les violences faites aux femmes. 

 

 

 

 

 

 

II. Les clés de son succès  

 

La persévérance

 

Même si à présent tout semble sourire à Cindy rien ne fut évident au début : 

Il est difficile pour elle de se faire remarquer à Paris :  on lui dit qu’elle est trop maigre, trop grande 

Elle est donc envoyée à New York, ville qui offre plus d’emplois pour les mannequins noires et métisses. 

Malgré cela, tout ne fut pas simple comme l’explique Cindy dans une interview pour Paris Match : 

 

« Au début, ce n’était vraiment pas la joie. Je n’avais pas de copines, je parlais un anglais scolaire, ma famille me manquait. Je pouvais passer treize castings par jour sans que personne m’accorde un regard, ni à moi ni à mon book. J’en pleurais de fatigue et de déception. » 

 

Néanmoins, elle ne baisse pas les bras et sa persévérance finit par payer! 

 

Son métissage 

 

Si être un mannequin métisse est depuis quelques années devenu plutôt tendance dans le monde de la mode, il n’en a pas toujours été ainsi. Auparavant, il était très difficile de travailler en tant que mannequin métisse, même si on était sublime. 

Cindy est arrivée au bon moment. Elle admet néanmoins que bien que son métissage soit une force, les choses ne sont pas toujours simples.

Voici ses propos tirés d’une interview pour le magazine Paris Match: 

 

“Dans le mannequinat, je suis considérée comme “black”. Les filles de couleur sont peu nombreuses. Pour certaines marques, c’est moins vendeur, je suppose. Heureusement, quelques-unes ont réussi à se faire une place : Naomi Campbell, Noémie Lenoir… Ma différence m’empêche peut-être de remporter certains jobs, mais elle me permet d’en décrocher d’autres. Et je reste très attachée, aussi, à mes racines françaises. J’aime mon pays et j’aime le représenter dans sa diversité ! »

 

 

 

Cindy Bruna la top française qui cartonne

 

Une analyse fine des besoins

 

Cindy a très vite analysé et compris comment le métier fonctionnait.

En bonne mathématicienne, elle a donc rapidement su faire la bonne équation pour répondre aux attentes du milieu, ce qui l’a porté rapidement au succès. 

Selon Cindy “Le métier de mannequin doit avoir un sens”. La jeune femme est aujourd’hui fière de pouvoir grâce à sa notoriété communiquer sur les causes qui lui tiennent à coeur. Notamment en ce qui concerne le droit des femmes. 

 

Son attitude et ses valeurs

 

Cindy Bruna donne à présent beaucoup d’interviews.  Sa bienveillance, joie de vivre et décontraction sont palpables envers tous ceux qui l’entourent. Elle traite toutes les personnes qu’elle rencontre avec respect et est toujours très souriante.   

La jeune femme est fière des valeurs données par sa famille. Elle avoue aussi être très croyante et trouver son équilibre grâce à cela. Sa Bible est la seule chose qu’elle amène toujours avec elle lorsqu’elle voyage.

 

“Je suis croyante. J’essaie d’aller à l’église où que je sois. Cela me ressource et me donne de l’énergie.”

 

Cindy est d’ailleurs persuadée que ses valeurs familiales et sa foi l’ont protégée de bien des dangers : 

 

“On est soumis à toutes sortes de tentations lorsqu’on se retrouve jeune à New York avec une autonomie financière. On peut très vite passer ses soirées à boire de l’alcool en boîte de nuit, à consommer de la drogue pour rendre la fête un peu plus folle. » 

 

Son astuce de pro

 

Lorsque Cindy a débuté, elle n’avait (étant très grande) jamais porté de chaussures à talons. Il a donc dû falloir qu’elle apprenne à marcher avec des escarpins vertigineux.  

Son agence lui a donc conseillé de porter des talons en permanence à la maison, afin de s’habituer. 

Une bonne astuce à adopter si vous voulez améliorer votre aisance en talons et ce que vous soyez mannequin ou non! 🙂  

 

 

Les choses ne furent donc pas toujours simples pour la jolie Cindy, mais sa gentillesse, sa détermination et sa persévérance ont fini par payer. Cindy Bruna fait aujourd’hui partie des rares mannequins françaises qui ont le vent en poupe. 

Si vous êtes mannequin et que vous doutez parfois de vous-même car vous avez l‘impression d’être différente des autres mannequins; prenez votre différence comme un atout et ne vous découragez pas. Beaucoup de Top Model ont réussi justement parce qu’ils étaient différents.  🙂

 

Et vous? Quels sont vos mannequins préférés? Celles/ceux que vous admirez? J’attends vos commentaires! 🙂 

 

 

A lire également 

L’homme qui inventa les Top Model

8 astuces pour être plus photogénique 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
  •  
  • 2

2 commentaires

  • nico

    histoire intéressante, jusqu’à maintenant je lisais principalement le parcours d’entrepreneur.
    Mais c’est intéressant de lire le parcours d’une mannequin à succès, d’ailleurs Cindy Bruna possède une qualité commune aux personnes qui réussissent : la persévérance.
    Qualité essentiel, surtout dans le milieu du mannequinat.

    • Nathalie R

      Bonjour Nicolas,
      Merci beaucoup pour ton commentaire! 🙂 Oui la persévérance est une belle qualité pas toujours facile à entretenir mais tellement essentielle! 🙂
      Je te souhaite beaucoup de succès! 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement  votre "guide du débutant futé"