Livres

Les Secrets de Gisèle Bündchen (3/3)

Qui est vraiment Gisèle Bündchen? Le Top Model le mieux payé durant 15 ans selon le classement Forbes nous dévoile qui elle est.

Dans cet article, nous retrouvons ses 3 derniers secrets, très intimes, issus des 8 qu’elle nous dévoile dans son livre “Mon chemin en quête de sens.” Ces secrets sont de profondes réflexions sur la vie.

Après avoir abordé ces 3 secrets, je vous donnerai mon avis sur ce livre.

 

 

 

Secret N°6 : La nature est votre premier maître

 

La nature est essentielle pour Gisèle. Aussi essaye-t-elle de vivre en harmonie avec et de la préserver. Pour cela elle s’engage et n’hésite pas à se servir de sa notoriété pour faire bouger les choses (voir article 1/3). Son amour pour la nature s’illustre aussi dans certains de ses choix de vie.

 

Gisèle nous partage l’une de ses citations préférées

 

“Il n’y a que deux façons de vivre sa vie. L’une est de faire comme si rien n’était un miracle. L’autre est de faire comme si tout était un miracle.”

 

Gisèle a eu une enfance simple, joyeuse, très proche de la nature. Aujourd’hui encore, la nature a une place clé dans sa vie.

 

“Pour moi, la nature est tout. Elle est la plus belle et la plus grande expression de la création, de l’amour et de la compassion. Peu importe combien de fois je regarde le lever de soleil, combien de fois j’écoute la pluie tomber ou combien de fois je vois une vague déferler sur la côte ou une nuée d’oies voler, je suis à chaque fois totalement éblouie.”

 

Elle éprouve beaucoup de gratitude envers la nourriture

 

“Je crois que tout est vivant et dégage de l’énergie, y compris mon alimentation. Si je déjeune d’une salade, je me concentre sur le fait que tous les aliments que j’ai devant moi – la laitue, les carottes, les betteraves – étaient auparavant des graines. En poussant, ces graines furent réchauffées et nourries par la terre, le soleil et la pluie. Et maintenant, elles nourrissent mon corps. Le moins que je puisse faire est d’être reconnaissante et faire honneur à ce cycle.”

 

 

 

 

Un mode de vie proche de la nature 

 

Gisèle souligne l’importance pour les enfants de grandir le plus proche possible de la nature. Elle a la chance d’avoir un jardin dans lequel elle fait pousser des légumes. Ceci est très instructif pour ses enfants.

Elle ajoute qu’elle aime se soigner de la manière la plus naturelle qu’il soit et autant que possible avec des recettes de grand-mère.

Gisèle évoque ses deux accouchements dans l’eau et à domicile à l’aide d’une sage-femme très talentueuse. Elle raconte que ce fut un moment merveilleux.

Elle a toujours souhaité faire quelque chose pour préserver la nature.
Suite à sa rencontre avec des tribus indigènes d’Amazonie, elle a fondé Agua Limpa. Ce projet créé avec son père a permis d’améliorer la qualité de l’eau de sa ville natale.

Agua Limpa a reçu plusieurs récompenses. Sollicitée par les Nations-Unies pour être ambassadrice de bonne volonté. Son discours pour Rock and Rio en 2017 était le grand aboutissement de son engagement en faveur de l’environnement.

 

Gisèle ne manque pas d’appeler le lecteur:

 

“Je vous demande à vous tous qui me lisez de vous rendre utiles autant que possible. Utilisez les talents que la vie vous a donnés pour servir les autres et faire que le monde devienne meilleur”.

 

 

 

Secret N°7 : Prenez soin de votre corps et il prendra soin de vous

 

 

Gisèle partage  son malaise. Beaucoup de femmes veulent avoir un corps comme le sien. Or ce corps, Gisèle n’a rien fait d’exceptionnel pour l’avoir.

 

“Le corps que j’ai est celui que j’ai reçu- quatre de mes soeurs font à peu près une tête de moins que moi et tout le chou kale et le lait de coco du monde qu’elles pourraient manger ne les feront pas grandir.”

 

Gisèle avoue :

“Je n’ai jamais eu grand-chose à faire pour rester en forme. Je suis un mannequin après tout. De morphologie je suis mince et j’ai les os fins. Mais, à 38 ans mon métabolisme a ralenti et je fais désormais attention à ce que je mange. J’ai une alimentation saine et je fais du sport tous les jours pour me sentir bien.”

 

 

 

Gisèle et ses soeurs

 

 

 

Une alimentation très saine

 

Les raisons du changement de Gisèle

 

Ses crises d’angoisses (voir article 1/3) furent pour elle l’occasion de changer radicalement son alimentation. Et de notamment supprimer le sucre pendant 3 mois (ce qui ne fut pas simple).

 

“Mon médecin m’avait expliqué que le sucre se trouve dans le pain, les pâtes, les jus de fruits, les crackers, les céréales, les barres de céréales, les sodas et les boissons énergétiques. La plupart des aliments transformés contiennent beaucoup de sucre ajouté.”

 

Ses grossesses et le fait d’allaiter la motivèrent encore plus à avoir la meilleure alimentation possible.

 

“Savoir que tout ce que je mangeais ou buvais se transmettait à mon bébé par l’allaitement, affectant ainsi sa santé, son système immunitaire et son énergie, m’a poussée à améliorer encore mes habitudes. Je ne mangeais plus uniquement pour moi.”

 

Des bénéfices réels 

 

Ce qui plaît à Gisèle dans cette nouvelle manière de s’alimenter est le bien être et l’énergie qui en découle.

 

“Le but n’est pas seulement d’être plus performante. C’est aussi de me sentir en bonne santé et d’avoir les idées claires. Ce processus exige de bien se connaître. Un légume, un fruit, un morceau de viande ou un dessert vont-ils me donner l’énergie dont j’ai envie ou besoin ou me faire me sentir fatiguée et épuisée?”

 

Gisèle consomme une alimentation essentiellement végétale et met l’accent sur les produits locaux. Viande et produits de la mer sont consommés en petite quantité.

Gisèle raconte qu’elle a essayé de devenir végétarienne à deux reprises, mais que malgré ses efforts pour consommer suffisamment de protéines, fer et vitamine B12, elle se retrouvait anémie.

 

“Si je mange mal, je dépense toute mon énergie à essayer de me sentir bien. Pourquoi m’infliger cela? Rien ne m’y oblige.”

“Quand j’ai commencé à me demander si la nourriture me prenait ou me donnait de l’énergie, j’ai pris conscience de ce que je devais manger ou ne pas manger. Je ne parle pas de régime, mais plutôt de bonnes habitudes alimentaires qui me permettent de conserver une grande vitalité et les idées claires pour mener une vie productive et agréable. C’est aussi ce qui motive mon entraînement matinal. Je ne m’entraîne pas seulement pour perdre du poids ou le stabiliser, mais aussi pour avoir les idées claires et un corps tonique. Quand je m’entraîne tous les jours, je me sens moins stressée et j’ai plus d’énergie. Je peux alors accomplir tout ce que je souhaite.”

 

 

Connais toi toi même

 

 

 

Les menus de Gisèle Bündchen

 

“Ne prenez surtout pas mon alimentation comme modèle. D’abord parce que la manière dont je mange aujourd’hui est le fruit d’une évolution lente, au fil des circonstances. Ensuite, parce que vous ne réagirez pas forcément comme moi”.

 

Le matin

 

Un jus vert composé de : céleri, concombre, la moitié d’une pomme verte ou rouge, du curcuma, gingembre, jus de citron, et parfois du chou kale ou des betteraves.

Lorsqu’elle a ses règles, Gisèle consomme des jus de betterave avec du citron pour augmenter son apport en vitamine C.

 

Après un entraînement

 

Elle aime boire un jus à base de baies fraiches ou congelées, 1 cuillère de poudre de cacao, des graines de chanvre, lin et chia, 1 goutte lait de coco. Elle ajoute parfois 1 banane ou 1 cuillère de beurre d’amande fait maison et des protéines en poudre.

Gisèle jeûne deux fois par semaine. Pour cela, elle s’efforce de ne pas manger avant le déjeuner, même si elle a fait du sport. “Ce mini-jeûne me donne une énergie incroyable”.

 

“Un mois par an, je supprime totalement le sucre notamment le sucre des fruits, des céréales ou de l’alcool.”

 

Elle consomme de petites portions. “Manger est censée nous donner de l’énergie, non nous ralentir”.

 

Le déjeuner

 

Pour le déjeuner elle aime bien les salades avec des crackers aux graines, de l’avocat, ou un bol de soupe aux pois chiches et aux légumes. Elle aime aussi les rouleaux de printemps à la sauce au Tahin.

Ses rouleaux de printemps sont composés : d’une ou deux tranches de pomme et d’avocat, du chou râpé, des carottes et de concombre râpé, qu’elle roule dans une galette de riz et accompagne d’une sauce au Tahin.

Gisèle évite le lait de vache et consomme préférablement chèvre et brebis. Elle limite le gluten en consommant du blé complet. Elle mange des pâtes une fois par semaine et de préférence des pâtes de riz ou de quinoa. Gisèle avoue avoir un faible pour les pizzas. Qu’elle consomme modérément.

Enfin, elle consomme peu d’alcool et recommande de bien mâcher les aliments.

 

Les snacks et le dîner

 

Ses snacks se composent d’amandes grillées aux herbes ou graines de courges, graines de tournesol et chocolat noir. Et aussi de Houmous avec bâtonnet de céleri, carottes, concombre.

Après dîner Gisèle apprécie les tisanes de camomille. Elle ne boit pas à table.

 

“Ma mère nous a toujours appris que c’était mauvais pour la digestion. Je bois ce que je veux avant le repas. Et j’attends au moins trente minutes après le repas avant de boire.”

 

Elle avoue aimer faire des cures de jus de 4 jours uniquement en été. “Cette détoxication m’apporte lucidité et énergie”. Cependant elle ne fait pas cela pour perdre du poids. Gisèle nous met en garde.

 

“Si vous envisagez de modifier votre alimentation, je vous conseille de commencer par éviter les sucres raffinés et les aliments transformés. Essayez de manger le plus possible d’aliments bruts que vous cuisinez vous-même, et de provenance locale. Si vous ne pouvez pas manger bio, lavez tous les aliments avec soin. Vous voulez éliminer les sucres ou diminuer les laitages? Procédez étape par étape en observant comment réagit votre corps. Si vous gagnez en énergie, vous serez motivé pour continuer.”

 

Gisèle aime bien bouger : yoga, ski, surf, équitation, vélo, kickboxing, danser, arts martiaux. Elle aime aussi faire des bandes élastiques et faire du sport en plein air.

 

 

 

 

Gisèle enceinte

 

Secret N°8 : Connais-toi toi-même

 

Une question de Yin et de Yang

 

Gisèle s’est souvent interrogée sur quel était son but dans la vie.

Sa manière de voir la vie a été très influencée par le taoïsme et la notion de yin et de yang.
Le Yin féminin est une énergie qui tendance à être plus réceptive et intuitive et qui a besoin de soigner et protéger. Le Yang masculin est une énergie qui a tendance à être affirmée et directive et souhaite conquérir et gagner.

 

“Ces énergies sont toutes deux extraordinaires tant que nous maintenons l’équilibre entre elles pour le bien de chacun de nous.”

 

Ces énergies cohabitent selon Gisèle dans chaque personne homme ou femme et l’intérêt est de trouver un équilibre entre les deux.

 

“Je pense que les vrais changements positifs ne peuvent se produire qu’en associant pouvoir et amour. Nous avons besoin des deux. Le pouvoir, c’est l’énergie. Il crée. Le pouvoir est l’étincelle, l’élan. L’amour en revanche, est un contenant. Il nourrit. Il aide la graine à pousser et à se développer.”

“Sans l’énergie masculine, je ne parviens pas à atteindre mes objectifs. Sans l’énergie féminine, je manque d’empathie, de compassion, de considération, de recul. Ce n’est qu’en trouvant un équilibre entre les deux que nous pouvons mener une vie indépendante et affectueuse.”

 

Passer d’une énergie masculine à féminine

 

Gisèle avoue qu’elle était un vrai garçon manqué lorsqu’elle était plus jeune. En tant que mannequin dans “un monde centré sur l’idéal féminin”, elle a dû glisser dans son énergie féminine.

 

“Le mannequinat a cela de féminin que vous devez être intuitivement consciente de votre langage corporel. Un mannequin doit être expressif avec les yeux, les mains et la bouche, ou l’angle de ses hanches- comme une actrice dans un film muet.”

 

Gisèle est souvent connectée à son énergie masculine. Elle prenait des cours pour piloter un hélicoptère et volait encore sur un hélicoptère R44 quelques jours avant la naissance de son fils Benny.

 

“La plupart des hommes sont concentrés sur leur vie extérieure. Beaucoup de femmes aussi. Mais pour réussir et avancer dans sa vie extérieure, tout le monde a besoin d’une vie intérieure solide et stable”.

 

 

 

Mariage de Gisèle

 

Les choix de vie de Gisèle

 

Dans son livre, Gisèle raconte sa rencontre avec son mari Tom Brady quarterback de la NFL New England Patriots et revient sur les débuts de leur histoire. Sans oublier les choix de carrière que Gisèle a opérés pour le bien de sa famille.

 

“J’avais le sentiment d’avoir accompli beaucoup de choses – du moins dans la mode. Je n’avais plus besoin de me prouver certaines choses. Parvenir au sommet de la montagne n’avait pas été facile, mais j’y étais parvenue, après des années de travail. Je me posais plein de questions. “Ai-je encore besoin de faire des couvertures de magazine? Dois-je faire d’autres campagnes de pub? Ai-je besoin de faire nouvelles apparitions publiques?” Ma priorité est devenue ma famille. Je voulais en profiter au maximum. Je voulais construire la meilleure des relations possibles avec Tom, Jack et nos enfants.”

 

Pour cela elle doit quitter NYC pour Boston et mettre sa carrière de top model entre parenthèses.

 

“Je ne connaissais personne à Boston et y vivre rendait mon travail plus compliqué, mais j’étais amoureuse de Tom et je voulais que notre mariage fonctionne. Ce que j’avais mis tant de temps à obtenir depuis 14 ans devait donc passer au second plan. La transition n’a pas toujours été facile. Ma carrière s’était construite autour des besoins d’une seule personne : moi. Je pouvais aller et venir, travailler et voyager ici et là, faire ce que je voulais. Ce chapitre de ma vie a laissé la place aux besoins d’une famille en expansion. Avec l’arrivée de Benny et de Vivi, j’ai vite compris qu’être mère représente beaucoup plus de travail qu’être mannequin. Toute mère d’enfants en bas âge sait que c’est un métier dévorant.”

 

Sa relation avec Tom Brady 

 

Gisèle a surnommé cette période de sa vie la “Vallée”. Cette “Vallée” a succédé au sommet de la montagne. Il n’était vraiment pas facile de gérer un emploi du temps de top model après un accouchement. Gisèle emmenait ses enfants avec elle pour pouvoir les allaiter.

Puis, assez rapidement elle fera le choix d’arrêter sa carrière pour se consacrer à sa famille. Ayant commencé à travailler très jeune (à l’âge 14 ans) et ayant travaillé de manière ultra-intensive (voir témoignage dans la partie 1/3)  durant de très nombreuses années, elle bénéficie d’une grande liberté financière.

Cependant et même si elle a mit sa carrière de mannequin entre parenthèses, elle travaille presqu’autant de chez elle et sur des causes qui lui tiennent à coeur. (voir partie 1/3)

Enfin, Gisèle évoque son mariage avec Tom Brady. Mariée deux fois la première fois en Californie (cérémonie religieuse), la deuxième fois au Costa Rica un pays dont elle est tombée amoureuse. Elle affirme qu’elle ne voulait pas d’une relation et d’un mariage co-dépendant, mais interdépendant.

 

“Non seulement notre amour devait être basé sur l’amour, le respect et l’honnêteté, mais il devait être aussi interdépendant – comme quand deux personnes fortes s’aiment, mais jamais au point de sacrifier leur propre bonheur ou leurs propres valeurs.”

“Tout au long de notre vie, nous allons tous les deux changer. Je connais beaucoup de couples qui se séparent quand l’un des partenaires accuse précisément l’autre de changer. Mais que sommes-nous censés faire si ce n’est de changer tout au long de notre vie? Les arbres perdent leurs feuilles en automne, dorment en hiver, bourgeonnent au printemps et se réveillent en été. Le soleil se montre, suivi de la pluie ou de la neige, ou des nuages, ou encore du soleil. Les gens sont pareils! Comme je l’ai appris en vivant dans la Vallée, chaque chose obéit à un rythme naturel. Il y a un temps pour le repli et un temps pour l’essor. Ce rythme peut se répéter plusieurs fois au cours d’une vie”.

 

 

Conclusion

 

Vous connaissez à présent les 8 secrets qui ont permis à Gisèle de s’épanouir et réussir sa vie professionnelle et personnelle

La discipline
– Les difficultés qu’on peut transformer en opportunités
– La qualité des relations
– Le pouvoir des mots
– L’importance de l’attention
– La nature
– Le soin du corps
– Se connaître soi-même

Je dois avouer que la première fois qu’on m’a parlé du livre de Gisèle, j’étais un peu dubitative. Je n’étais pas forcément fan de Gisèle Bûndchen et je l’imaginais bien différente.

Et pourtant, lorsque je travaillais pour Sonia Rykiel, le directeur artistique l’avait choisit pour sa campagne publicitaire et il avait fait des remarques vraiment très positives à son sujet.

Lire ce livre fut pour moi une révélation. J’ai beaucoup aimé les réflexions empreintes de sagesse qu’il contient. En effet, ce livre va bien au delà du simple métier de mannequin et il est très intéressant de découvrir qui se cache réellement devant cette fille sublime dont nous connaissons tous le nom.

Je ne peux donc que vivement vous recommander ce livre que vous soyez mannequin ou non.

Aviez-vous déjà entendu parler de ce livre? Quels sont les secrets qui vous semblent les plus importants?

 

J’attends vos commentaires! 🙂

 

 

Vous aimerez aussi : 

Jamais assez maigre : le journal d’un top model 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
  •  
  • 3

8 commentaires

  • Marie

    Etre en lien avec la nature aide beaucoup à etre bien avec soi même. Quelle chance de pouvoir cultiver un potager, mon rève !

    • Nathalie R

      C’est mon rêve aussi! Hehe 🙂 Belle continuation à toi 🙂

  • yseult

    Merci pour ces astuces
    Non, je n’ai pas lu son livre, mais elle a l’air effectivement de donner de bons conseils 😊

    • Nathalie R

      Merci pour ton commentaire Yseult. Ravie que l’article t’ait plu! 🙂

  • Nicolas

    Une très belle personne à l’intérieure aussi Gisèle… Je découvre toute une personnalité qui a réussi à éviter (de justesse mais grâce à une attitude adéquat) les pièges d’un univers moins idylique qu’il n’y parait. C’est beau de voir que son équilibre et son lien avec la nature ont pu la combler au final. De belles leçons ! Merci

    • Nathalie R

      Merci beaucoup pour ton message.
      Je suis ravie que la lecture de cet article fut une belle découverte.
      Belle continuation à toi 🙂

  • Aude

    J’ai commencé par lire cet article, et il m’a donné envie de lire les deux premières parties, ce que j’ai fait.
    Quelle surprise! Il y a beaucoup de sagesse dans ses paroles. Et la façon dont tu mets ce livre en valeur joue aussi. Merci de nous avoir fait découvrir ce livre.

    • Nathalie R

      Merci beaucoup Aude pour ton commentaire. Je suis ravie que cet article sur Gisèle t’ait plu et ait été une bonne surprise.
      Je te souhaite une belle continuation 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement  votre "guide du débutant futé"